Pierre Seinturier

Il est difficile de croire que l’auteur de ces peintures est un jeune homme de seulement 27 ans tant son travail est déjà personnel et mature, entre Peter Doig et True Detective.

Chaque peinture, chaque dessin porte en lui une violence refoulée, une ambiguïté de sentiments à peine masquée, un malaise prégnant.

Une boîte de pop-corns à la main, on observe en spectateur impuissant mais avec un plaisir malsain ces moments fatidiques – très cinématographiques – où la violence longtemps refoulée devient soudain trop forte pour être supportée.

Les images suggèrent alors subtilement, sans perdre leur mystère, le drame imminent, la folie ordinaire, le basculement des choses.

120- The illinois enema bandit - I might be moving to oregon soon 102- Island of love 105- I'm gonna beat you up 121- Listen honey, would i lie to you, just to get in your pants 124- Sneek a peak (pee-ka-boo) 125- The water turned black (1)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s