Massimiliano Pugliese

Se perdre, c’est magnifique.

Voilà le titre flamboyant de cette série où Massimiliano fait poser ses modèles au milieu de la nuit, en pleine perte de repères volontaire.

Le résultat de cette aventure est digne d’intérêt parce qu’il impose le naturel aux modèles.

L’inquiétude se lit sur les visages, dans les poses – une tête légèrement basculée en arrière n’est pas un mouvement qui s’apprend ou se joue. Un regard de côté, une frange sur les yeux, un dos présenté à l’objectif – pose anti-théâtrale si l’en est – apportent encore un plus d’authenticité à ces clichés. Une photogénie atypique au fond.

Mais ce sont surtout les cadrages qui parlent ici. Obscurité oblige, les prises de vue ne se se raccrochent à rien, grand angle ou plan serré, si ce n’est à des points lumineux, uniques lignes de fuite de ces photos paradoxalement lumineuses malgré la nuit.

massimiliano-pugliese-08massimiliano-pugliese-06 massimiliano-pugliese-07 massimiliano-pugliese-09

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s