Julian Charriere

some_pigeons01 rats-of-the-sky-julian-charriere-julius-von-bismarck-2some_pigeons04a

Qu’est-ce qui ressemble plus à un pigeon qu’un autre pigeon ?

Julien Charrière a trouév la solution en inventant « la machine à pigeons », un piège à oiseaux en plus sophistiqué, installé à Copenhague.

Une fois fois les malheureux volatiles attrapés, les pigeons ressortent de la machine peinturlurés de la tête aux plumes et retournent se mêler aux autres, pas différents mais plus tout à fait les mêmes.

L’histoire ne dit pas si ces pigeons ont souffert de leur nouvelle différence imposée ou si, au contraire leur rôle au sein du groupe en a été renforcé. Sont-ils considérés comme malades ou au contraire plus séduisants au yeux des femelles ?

Une façon atypique de parler de normalité, d’individualité et de différence au sein d’un groupe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s