Nils Guadagnin

 niels huadagnin relic niels huadagnin

Nils Guadagnin a toujours rêvé de léviter.

Preuve en est de ces objets, aussi communs qu’un sac plastique ou qu’une banale pierre, qu’il fait planer par magie. Et qui leur donne immédiatement des allures célestes.

C’est en jouant sur les notions d’espace – et ses limites – que l’artiste touche à l’alchimie de l’artiste : transformer des matières mortes en matières nobles. Des objets du quotidien en oeuvres d’art. Marcel (Duchamps) n’est pas loin.

Et ce sac de course, transcendé, devient  un linceul flottant  mystérieusement en lévitation. Et ce simple caillou noir prend la forme d’une relique de cerveau dont on pourrait croire qu’il est le creuset de quelque religion mystique.

Notre regard sur ces banales objets, mise en valeur sur un socle, s’en voit radicalement modifié. De là à envisager d’exposer un sac plastique au milieu de votre salon, il n’y a finalement plus qu’un pas.

Nils Guadagnin :

J’utilise la technologie comme un outil. Mes œuvres sont d’avantage des expériences plutôt qu’un produit fini, ou quelque chose de passif. Je ne veux pas aller vers la représentation de quelque chose, mais créer une certaine réalité, nous permettant alors de changer la perception que l’on a des objets qui nous entourent.

http://www.nilsguadagnin.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s