Cécilia Jauniau

jauniau

jauniau_280

Cécilia Jauniau aime les femmes ligotées qui se libèrent d’elles mêmes, les corps désabusés, sans visage ou les yeux fermés, qui s’offrent ou se refusent. Des femmes qui se dévoilent sans impudeur, sans statut social, sans posture de mode : nues.

Des corps morcelés, maltraités, torturés par la vie, désarticulés et dont les modèles, non professionnelles et volontaires, ne savent parfois que faire si ce n’est l’exhiber, pour mieux s’en libérer. Des femmes suffisamment libres et confiantes pour se laisser aller quelques heures entre les mains de l’artiste.

Que faire de ces longs corps blancs crèmes tendus par la douleur ou le plaisir. Des corps de femmes avec des formes, des corps presque gênants, comme autant de clichés de scènes de sexe sans tendresse ni regards échangés.

Mais des corps qui restent beaux pour autant, désirables. Ces chaires exposées comme des objets de foire, fussent-elles des oeuvres d’art, portent leurs cicatrices intimes. Des coquilles fragiles qui renferment de longues histoires, des blessures secrètes compliquées à raconter. Des histoires de libération, sans nul doute.

Cécilia Jauniau :

Je pars de ces images d’Epinal, couleur sépia, pour mieux déshabiller ces femmes enfermées dans leur propre représentation. Les libérer passe par le désir, l’envie de suivre leur instinct. Elles sont prises en tenaille par la société et les convenances, j’ai envie de les débrider.

http://ceciliajauniau.tumblr.com/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s